Vous avez un projet ? Comment le concrétiser ? <<  
 
 
Vous souhaitez concrétiser votre projet économique ? Energies alternatives vous accompagne sur 4 phases :
 
1 fleche du groupe L’accueil
accueil
La phase ACCUEIL s’effectue en collectif tous les quinze jours sur chacun des sites (pendant 2 heures, au cours desquelles le concept et le fonctionnement d’Energies alternatives sont présentés dans le détail) ; à l’issue de celle-ci, si la personne est intéressée, elle reprend contact avec Energies alternatives pour commencer la phase d’accompagnement.
 
     
2 fleche du groupe Le Diagnostic
   
logo artenreel
La phase DIAGNOSTIC est réalisée lors d’entretiens individuels.
Sa durée est fonction du projet du futur créateur, de son expérience et des démarches qu’il doit effectuer pour pouvoir intégrer la coopérative : calcul des coûts, assurance, homologation, recherche d’un local… (durée moyenne : 2 mois).
 
Critères d’entrée : le porteur de projet doit connaître son métier et avoir le diplôme si nécessaire, être motivé à entreprendre et à vouloir tester la faisabilité économique de son activité mais également doit accepter les règlementations en vigueur dans le cadre de son activité.
       
3 fleche du groupe L'accompagnement
La phase ACCOMPAGNEMENT de l’équipe d’Energies alternatives se concrétise par un soutien en matière de contraintes juridiques (inscription, déclarations…), fiscales (déclarations URSSAF, TVA…), administratives et humaines (rupture de l’isolement, répartition des tâches…) La mutualisation de 10 % versée par l’entrepreneur à la coopérative réduit de manière significative les coûts indirects et de ce fait permet une meilleure rentabilité de chaque activité. Chaque secteur de production est autonome (activité, chiffre d’affaires).
Cette phase d’accompagnement se divise en deux périodes :
1) La convention de partenariat
L’entrepreneur est sous convention de partenariat signée avec Energies alternatives (pour trois mois, renouvelable une fois). Pendant cette période, l’entrepreneur est hébergé juridiquement. Il réunit les conditions de l’exploitation économique de son activité : démarrage de la prospection de sa clientèle et de la commercialisation, élaboration d’outils de communication, démarches administratives. Ce début d’activité est suivi par les membres de l’équipe d’Energies alternatives qui, par des entretiens individuels réguliers, vérifie la démarche commerciale, les coûts pratiqués, aide à définir les étapes d’avancement du projet, élabore les contrats juridiques et suit les démarches entreprises au cours d’entretiens réguliers. C’est pendant ces différentes phases que le porteur de projet et Energies alternatives peuvent préjuger de la faisabilité ou non du projet.
2) Le contrat de travail
L’entrepreneur est sous contrat de travail à durée indéterminée dès la première facture et dont le nombre d’heures est fixé en fonction du chiffre d’affaires. Ce dernier est suivi par l’ensemble de l’équipe de l’entreprise partagée lors d’entretiens réguliers. L’équipe d’encadrement évalue également les savoir-faire techniques, la motivation, le type d’engagement basé sur la confiance réciproque, la construction des objectifs économiques à atteindre… Le soutien porte également sur l’établissement de devis et factures (au nom de la coopérative), l’analyse mensuelle de l’activité (rendu d’un compte de résultat et d’un suivi de trésorerie mensuel (comptabilité analytique)), suivi du carnet de commandes, redéfinition éventuelle des stratégies, fixation d’objectifs.
4 fleche du groupe La sortie
La phase SORTIE offre différentes possibilités aux créateurs :
Devenir salarié-associé (en 2007, 2 entrepreneurs ont rejoint le groupe des associés d’Energies alternatives) ;

Créer seul sa propre entreprise, quel qu’en soit le statut (SARL, profession libérale, artisan…) : en ce cas, le créateur est accompagné pour sa création par une structure de suivi post-création faisant partie du réseau local d’accompagnement à la création ;

Créer à plusieurs en coopérative. En ce cas, le créateur est suivi non seulement dans sa phase de création mais également dans les 2 ans qui suivent (en moyenne).
La sortie est jugée positive si le porteur de projet se dirige vers une création d’entreprise mais elle l’est également s’il se dirige vers un emploi viable et durable (en effet, le test du projet au sein de la coopérative peut permettre à la personne accompagnée de se repositionner sur le marché de l’emploi, par exemple en se faisant embaucher par un de ses clients).
   
       
Chiffres des sorties de 2007
  fleche du groupe
Sorties vers la création ou retour à l’emploi en quelques chiffres - Stats 2007
   
       
  >> Vous avez un projet ? Demande de renseignements