Article provenant du site www.energies-alternatives.pro
Coopérative d'activités et d'emploi
Bernard MARTINEZ - Consultant formateur à Marseille
Bernard MARTINEZ

Consultant formateur

entrepreneur-salarié & associé


Cette idée de devenir entrepreneur-associé d’Energies alternatives m’est venue au moment du constat de la pérennité de mon activité, au moment de choisir une sortie : un accompagnement qui n’est plus nécessaire, un test concluant... il faut créer (quel que soit le statut choisi). Seulement je veux continuer à participer au projet global de la CAE et n’ai pas très envie de la quitter pour m’installer à mon compte.

« les 10 % à verser me conviennent (par rapport au coût des services reçus), sachant que ce versement participe au soutien des porteurs de projet qui arrivent en accompagnement »


Je veux continuer à travailler avec et pour Energies alternatives, les 10 % à verser me conviennent (par rapport au coût des services reçus), sachant que ce versement participe au soutien des porteurs de projet qui arrivent en accompagnement, ...
La CAE et son fonctionnement sont à pérenniser et à développer, j’avais envie d’être par- tie prenante... et surtout d’un « vrai » statut : alors je n’ai vu qu’une solution : devenir associé !

Très attaché à certaines valeurs sociales, je ne souhaitais pas à la base que mon expérience me conduise forcément à la création pure et simple d’une entreprise : je voulais plus simplement créer mon activité. J’ai découvert Energies alternatives et la possibilité de donner aux entrepreneurs de tester leur activité, notamment les activités artisanales, des activités un peu délicates, voire méconnues, qui ne pourraient l’être dans une autre structure (pour les sociétés de services, cela existe mais pour les artisans, c’est plus rare !).

La CAE est bien dans l’esprit d’aide aux personnes pour préparer et créer leur activité. Ma « petite » participation financière (par le biais du versement de 10 % du chiffre d’affaires) peut aider les autres porteurs de projet à tester leur activité et à se développer, me permettre, à moi, indirectement d’aider les gens qui ont un projet et envie d’en vivre : « je n’ai trouvé cela nulle part ailleurs ».
Etre associé me permet en outre de rester attentif à la vie interne d’Energies alternatives. Si je ne participe que trop rarement aux séminaires pour y échanger et conseiller, faute de temps (que je partage entre mon activité et une association sportive), je n’en demeure pas moins disponible pour témoigner du bien fondé de la CAE à des salons, sur des revues...
Énergies alternatives - L'entreprise partagée - Coopérative d'Activité et d'Emploi